Juste une belle rencontre... avec Joseph d'Anvers

Invité à se produire en concert à Breuil-Magné, Joseph d'Anvers nous a fait le plaisir de venir rencontrer le public de la médiathèque de Rochefort samedi 16 octobre pour présenter son roman Juste une balle perdue.

 

 

Pour commencer la rencontre, Arnaud Develde de Demoiselle FM a retracé l'itinéraire de l'artiste, qui a débuté comme chef opérateur sur de nombreux films après ses études à la Femis (École nationale supérieure des métiers de l'image et du son). En parallèle, il était chanteur dans un groupe de rock avant d'entamer une carrière en solo et de devenir auteur-compositeur pour Alain Bashung, Dick Rivers, Françoise Hardy et de collaborer avec Miossec, Dominique A et bien d'autres. (Pour réserver ses CD, c'est par là !)

 

 

Son dernier roman – le troisième - raconte l'histoire de Roman , jeune boxeur qui, à la suite d'une rencontre fulgurante avec Ana, se retrouve transporté dans un univers qu'il n'a jamais connu : une luxueuse villa au bord de la mer où tout est permis. Ils vont de fête en fête, il se sent enfin libre. Mais la réalité les rattrape, il doit en contrepartie abandonner la boxe et participer à des cambriolages s'il veut rester avec Ana chez le sulfureux Igor...

 

 

On retrouve les passions de Joseph d'Anvers dans le roman :

- la musique dans le titre du roman qui reprend la chanson de Taxi girl mais aussi par la bande son qui y est mentionnée : Cat Power, Neil Young, The Jesus and Mary chain...
- la boxe, sport qu'il a pratiqué à un bon niveau et dont il aime l'univers binaire,
- l'univers du roman noir, l'atmosphère de la salle de boxe ou de la boite de nuit en fin de nuit, des apparences trompeuses, des vies qui basculent dans la tragédie par un coup du destin et des choix que chacun doit faire.

 

 

Auteur ouvert au mélange des genres : musique, image, écriture, il a déjà pratiqué la lecture spectacle mais aussi le concert dessiné, son dernier album Doppelgänger réunit 14 chansons (dont Esterel et Les terres sacrées) qu'il définit lui-même comme 14 courts-métrages, 14 ambiances différentes qui se répondent et qui créent un long-métrage !

 

 

En tout cas, une belle rencontre à la médiathèque qui s'est terminée en chansons et un nouvel artiste à suivre !

Nous avons détecté une activité suspecte. Veuillez cliquer ici pour poursuivre.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir