À 19 ans, par accident, Eliott Schonfeld se retrouve seul dans une forêt tropicale australienne pendant plusieurs jours. Il y découvre la fatigue et la faim mais surtout la nature sauvage. Depuis ce moment là, il n’a plus jamais voulu la quitter. À pied, en canoë, à cheval, en chien de traîneau ou sur un radeau, il se rend pendant de longs mois dans les endroits les plus sauvages de la planète. Son objectif est de se réadapter à la nature, de "réapprendre à vivre sur terre" et de témoigner de la destruction en cours. Il a déjà réalisé quatre films documentaires multi primés, sur les expéditions qu’il a menées en solitaire en Mongolie, en Alaska, en Himalaya et en Amazonie. En 2019, il est devenu le plus jeune membre de la Société des Explorateurs Français.


Pour Himalaya, la marche au-dessus, Eliott s’est lancé dans quatre mois d’une traversée de l’Himalaya, seul et à la rencontre des derniers nomades de la planète. L’objectif de son odyssée, véritable « marche de la décroissance », était d’accomplir entièrement ce qu’il n’avait jusque-là qu’esquissé : finir l’expédition en autonomie absolue, c’est à dire en ayant abandonné tout objet issu du monde «moderne» qui détruit la nature. Feu par friction, veste en peau et sac en bambou : son cheval à ses côtés et sa caméra à la main, Eliott a - de nouveau - tenu son pari !

 

Dans le cadre du festival des Aventuriers, sur inscription au 05 46 84 29 31.

Pass sanitaire obligatoire.

 

Détails des prochaines sessions

Aucune prochaine date