Les films d’horreur : N’ayez crainte ce ne sont que des films !

Quoi de mieux que la période d’Halloween pour se regarder un bon film d’horreur dans le noir avec des pop-corn et un bon plaid pour se cacher si besoin ? Nous sommes nombreux à aimer nous faire peur et à aimer ressentir le frisson. Je vous propose donc de découvrir les sous-genres des films d’horreur et vous apportez des idées de films qui pourront vous tenter.

 

Qu’est-ce qu’un film d’horreur ? Tout simplement un film qui vous fera passer par pleins d’émotions très spécifiques tels que la peur, l’angoisse, le dégoût et même la répulsion. Les films d’horreur empruntent les caractéristiques de plusieurs autres genres tels que le fantastique, la science-fiction, la fantasy, l’horreur et le merveilleux. Mais ils s’en détachent car la finalité de ce genre n’est pas juste de provoquer de l’étonnement chez le spectateur, mais bien de leur faire peur.

Ce genre prend forme dès la fin du XIXe siècle, le premier film d’horreur étant réalisé en 1896, c’est-à-dire un an seulement après l’invention du cinématographe. Ce film s’intitule Le Manoir du diable et il a été créé par Georges Méliès. Grâce à ce lien vous pourrez le visionner sur Youtube en intégralité. Ce court-métrage qui ne dure que 3 minutes 32 contient déjà de nombreux éléments que l’on retrouvera plus tard dans les films d’horreur tels que le diable, les fantômes, les squelettes, les sorcières ou encore la chauve-souris. Méliès y invente des procédés techniques tels que l’apparition/disparition et met au point les premiers effets spéciaux.

 

Voici un petit aperçu des sous-genres des films d’horreur :

 

  • Slasher :

Le Slasher met en scène un tueur, le plus souvent un serial killer psychopathe, qui poursuit un groupe d’amis et qui les élimine un par un. Dans un Slasher, c'est d'abord le tueur qui se déplace vers ses victimes pour les massacrer. Généralement, on ne voit jamais son visage tout le long du film et on en découvre plus sur lui à la fin lors de l’ultime affrontement avec la victime.

 

L’émergence du "Slasher movie" débute en 1978 avec Halloween aussi appelé La nuit des masques. Réalisé par John Carpenter, il s’agit de l’histoire de Michael Myers qui un jour va tuer sa sœur aînée dans sa chambre en la poignardant. Il sera interné pendant 15 ans dans un asile psychiatrique. Il va s’échapper de cet asile et retourner sur les lieux du crime. Puis, il va alors s’en prendre aux adolescents de sa ville. Ce film va donner suite à une véritable saga car elle se composera de douze films en tout avec notamment le remake de Rob Zombie en 2007.

En 1996, Scream de Wes Craven renouvelle le genre en y intégrant plus d'humour et de gore. Le synopsis du film tourne autour de Casey Becker qui est une adolescente seule chez elle. Elle s’apprête à regarder un film d’horreur quand tout à coup le téléphone sonne. Ce film a si bien marché que trois autres Scream ont été réalisés par la suite. Le masque du tueur est devenu culte et le tueur est devenu une icône du film d’horreur.

 

 

  • Survival :

C'est l’histoire d’un ou plusieurs personnages qui luttent pour leur survie. Dans un survival, c'est d'abord le groupe d'amis qui rentre en contact avec le psychopathe, la créature surnaturelle ou encore l'animal affamé. C'est à partir de ce moment qu'ils sont pris en chasse dans un environnement qui leur est parfaitement inconnu. Ils vont alors tout faire pour survivre, utilisant pour cela tout ce qui peut leur tomber sous la main.

 

 

Parmi les classiques du survival, on compte l'incontournable Délivrance de Wes Craven réalisé en 1972. C’est l’histoire de quatre citadins qui ont décidé de consacrer un week-end à descendre en canoë une rivière impétueuse, dans une région encore sauvage de la Géorgie. Mais la mort rode dans la nature indomptée... Deux d'entre eux seulement sortiront indemnes de cette tragédie.

 

 

 Le film d’horreur The Thing de 1982 est devenu un grand classique de film d’horreur survivaliste. Il a été réalisé par John Carpenter et l’histoire se situe au cœur de l’Antarctique où une équipe de chercheurs découvre un corps enfoui sous la neige depuis plus de 100 000 ans. Décongelée, la créature retourne à la vie en prenant la forme de celui qu’elle veut ; dès lors, le soupçon s’installe entre les hommes de l’équipe.

 

 

Le film Battle Royale paru en 2000 et réalisé par le japonais Kinji Fukasaku fait figure de référence. Ce film consiste à participer au plus cruel des jeux de survie, où les jeunes doivent renoncer à toute humanité. Si certains jouent le jeu sans sourciller, d'autres gardent encore assez d'idéaux pour ne pas céder à la contrainte.

 

 

 

 

  • Le Bogeyman en anglais ou le croque-mitaine :

Ce genre s’appuie sur la peur des enfants, des monstres qui se cachent sous leur lit ou encore dans leurs armoires.

 

Nous pouvons bien sûr citer Freddy Krueger dans les Griffes de la nuit de Wes Craven. Freddy Krueger vient chaque nuit hanter les résidents d’une banlieue résidentielle. Il est particulièrement reconnaissable car il est vêtu d'un t-shirt rouge et vert lacéré et qu’il dissimule sous un vieux chapeau son visage brûlé et défiguré. Un remake a été réalisé par Samuel Bayer en 2010.

On peut également citer Jason Voorhees dans Vendredi 13 (accessible sur Netflix, abonnement hors médiathèques 'M). Après s’être noyé en colonie de vacances pendant que les surveillants jouaient à côté, la mère de Jason Voorhees décide de se venger de cette négligence en tuant tous les surveillants de cette colonie. Plus tard, Jason Voorhees revient hanter ce bord de lac où il est mort. Jason Voorhees est un homme qui est reconnaissable par son masque de hockey après avoir porté un sac en papier. Il marche lentement et aime tuer ses victimes avec toutes les armes qui se trouvent à sa portée. Mais, il est souvent représenté une machette à la main.

 

 

  • Comédie horrifique :

La comédie horrifique est plus souvent une comédie qui provoque plus de rires que de peur véritablement. Son but est de parodier les films d’horreur en pointant les clichés relayés par ceux-ci.

 

 

Vous pouvez retrouver à la médiathèque le film Shaun of the dead d’Edgar Wright paru en 2004. C'est l'histoire d'un trentenaire britannique vendeur de télévision sans ambition, dont la vie sentimentale n'est guère plus réjouissante. Une invasion de morts-vivants dans sa petite vie de zombie va alors changer la donne.

 

 

 

Il y a également la série de film parodique Scary movie de Shawn Wayans et Marlon Wayans dont le premier film est sorti en 2000. Il y aura cinq autres films Scary Movie. Synopsis : un soir, Drew Becker reçoit un appel anonyme d'un maniaque. Traquée dans sa maison, puis dans son jardin, elle finit par se faire tuer. Sa mort plonge ses camarades de lycée en plein cauchemar, d'autant qu'ils doivent désormais faire face à un tueur en série, caché parmi eux. Flairant le scoop, la journaliste Gail Hailstorn débarque en ville, bien décidée à harceler Cindy Campbell et ses amis à propos de cette histoire.

 

 

La cabane dans les bois réalisé par Drew Goddard est sorti en 2012. C’est à la fois un vrai film d’horreur et une parodie des films d’horreur. C’est l’histoire de cinq amis qui partent passer le week-end dans une cabane perdue au fond des bois. Ils n'ont aucune idée du cauchemar qui les y attend, ni de ce que cache vraiment la cabane dans les bois.

 

 

 

 

  • Fantastique :

Le fantastique est un vaste genre qui pourrait regrouper plusieurs sous-genre. Le film se passe à la base dans le monde réel puis les phénomènes surnaturels vont le faire basculer au fur et à mesure dans le fantastique avec des créatures comme les fantômes, les maisons hantées ou encore la sorcellerie et le Diable.

 

 

Le film Shining de Stanley Kubrick réalisé en 1980 en est un très bon exemple. Il s’agit d’un écrivain, Jack Torrance qui est engagé comme gardien, pendant tout l’hiver, d’un grand hôtel isolé du Colorado – l’Overlook – où il espère surmonter enfin sa panne d’inspiration. Il s’y installe avec sa femme Wendy et son fils Danny, doté d’un don de médium. Tandis que Jack n’avance pas dans son livre et que son fils est de plus en plus hanté par des visions terrifiantes, il découvre les terribles secrets de l’hôtel et bascule peu à peu dans une forme de folie meurtrière où il s’en prend à sa propre famille…

 

 

Conjuring 1 et 2 de James Wan de 2013 et de 2016 qui s'inspirent des véritables affaires des chasseurs de fantôme Ed et Lorraine Warren. Conjuring 1 (accessible sur Netflix, abonnement hors médiathèques 'M) : Les Warren sont un célèbre couple de parapsychologues (ou « chasseurs de démons ») composés du démonologue Ed Warren et de la médium Lorraine Warren. Très actifs dans les années 1960 et 1970, le couple est intervenu dans plus de 4 000 affaires touchant à la parapsychologie, mais l'un de ces dossiers a bien failli être le dernier. En novembre 1971, la famille Perron : Roger, Carolyn, et leurs cinq filles, emménagent dans une maison isolée du Rhode Island. La nouvelle maison bien qu'un peu vétuste semble parfaite pour leur famille nombreuse. Pourtant, peu de temps après, leur chien meurt brutalement et sans raison apparente. Des bruits de coups se font entendre dans la maison et leur fille, Cindy, est victime de violentes crises de somnambulisme. Le couple découvre également un passage qui descend à la cave, mais qui pour une raison inconnue a été condamné par les précédents propriétaires. Les événements paranormaux se déchaînent et sont bientôt si terrifiants que Carolyn appelle à l'aide les époux Warren. Devant l'ampleur des phénomènes, ceux-ci acceptent d'aider la famille Perron et placent rapidement la maison sous étroite surveillance.

 

 

  • Found footage :

Le found footage est un film tourné à la manière d'une reconstitution d’images ou de vidéos prises le plus souvent par une des victimes des phénomènes.

 

Il y a par exemple le film REC de Jaume Balagueró et Paco Plaza datant de 2007. Il retrace l’histoire d’une journaliste Ángela Vidal qui présente une émission sur les métiers de la nuit pour une télévision locale. Accompagnée de son cameraman Pablo, elle suit la vie nocturne d'une caserne de pompiers. Tout est calme jusqu'à l'appel inquiétant d'une dame dont la voisine pousse des cris terrifiants. L'équipe de pompiers et les deux reporters arrivent sur place et constatent l'état de panique des habitants de l'immeuble. Ángela fait promettre à Pablo de filmer tout ce qui se passe sans tenir compte des ordres des policiers : pour une fois, son reportage va sortir de la routine. Elle n'imagine pas à quel point… Ce film a été réalisé comme un reportage caméra à l’épaule et est filmé entièrement par un des personnages du film, ce qui plonge d’autant plus le spectateur dans le cœur de l’horreur. Disponible sur la Médiathèque Numérique (accessible aux abonnés des médiathèques 'M ).

 

Paranormal activity d’Oren Peli peut aussi représenter ce genre de film car il est présenté comme un montage d'enregistrements documentaires. Il s’agit de l’histoire d’un jeune couple qui suspecte leur maison d’être hantée par un esprit démoniaque. Ils décident alors de mettre en place une surveillance vidéo durant leur sommeil afin d’enregistrer les évènements nocturnes dont ils sont les victimes. Les images récupérées de septembre à octobre 2006 ont été montées en un film de 86 minutes. Vous pouvez voir Paranormal activity 3 et Paranormal activity 4 (accessible sur Netflix, abonnement hors médiathèques 'M).

 

 

  • Gore :

Le gore met en scène une profusion de sang qui dans l’excès peut provoquer le rire ou qui peut dégoûter le spectateur avec l’utilisation de la torture. Tous les films d’horreur contiennent généralement leur part de scènes sanglantes. Mais le genre gore est vraiment centré sur l’aspect horrible, sanglant et dégoûtant.

 

Il y a par exemple la torture qui est très présente dans le film Saw de James Wan de 2004. Le film commence sur deux hommes, Adam et Lawrence qui sont enchaînés dans une salle de bains sanglante. Tous deux ne se connaissent pas, mais ont été piégés par un tueur en série qui impose à ses victimes un choix entre la vie et la mort dans des pièges sadiques et sanglants. L'un doit s'échapper de la salle de bains et l'autre doit le tuer, sinon sa femme et sa fille mourront. C’est également une saga qui sera composée de huit autres films. Le psychopathe est Jigsaw. Il ne tue pas directement ses victimes mais les attire dans un piège où il les torture à la fois de façon psychologique et physique.

 

 

 

  • Le film de zombies :

Ce genre cinématographique se caractérise par la présence de zombies qui ont un seul but : manger la chair fraîche des vivants. Ce sont des cadavres humains ressuscités par l'intermédiaire d'une pratique magique, religieuse, scientifique, d'origine inconnue, ou bien d'une maladie rendant agressif et qui décompose le corps.

 

 

En 1968, avec La Nuit des morts-vivants, George Romero va encore plus loin en transformant le zombie en un mort-vivant cannibale qui contamine ses victimes. Si vous voulez le découvrir, voici le synopsis : chaque année, Barbara et Johnny vont fleurir la tombe de leur père. La nuit tombe quand soudain, un homme étrange apparaît. Il s'approche de Barbara puis attaque Johnny, qui tombe et est laissé pour mort. Terrorisée, Barbara s'enfuit et se réfugie dans une maison de campagne.

 

 

On peut évoquer le film Dernier train pour Busan paru en 2016 et réalisé par le sud-coréen Yeon Sang-ho. Ce film parle de Seok-woo qui est un jeune homme d'affaires débordé mais qui accepte de ramener sa fille Soo-an chez sa mère, dont il est séparé, à Busan. Ils embarquent dans un train, sans se douter que la ville qu'ils s'apprêtent à quitter vient d'être contaminée par un dangereux virus transformant la population en morts vivants. Le train finit par quitter la gare mais une femme contaminée est parvenue à grimper à bord. Elle menace à présent l'ensemble des voyageurs.

 

 

Le film Bienvenue à Zombieland ainsi que sa suite Retour à Zombieland de Ruben Fleisher paru en 2009 et 2019 nous transporte dans un monde infesté de zombies où deux hommes tentent de survivre. Columbus, le plus jeune, est terrorisé à l'idée d'être dévoré. C'est une poule mouillée, mais sa prudence pourrait bien lui sauver la vie. Tallahassee, lui, est un chasseur de zombies qui ne craint plus rien ni personne. Dans leur périple, les deux survivants sont rejoints par Wichita et Little Rock, deux jeunes filles. Tous ont désormais deux défis impossibles à relever : affronter les zombies et apprendre à s'entendre.

 

 

 

  • Le film de vampires :

Le film de vampires a traversé les décennies en mettant en scène une figure changeante connue de tous : un mort-vivant qui se nourrit du sang des vivants.

 

 

Nosferatu de Friedrich Wilhelm Murnau de 1920 compte parmi les premiers films de vampires et va donner suite à un grand nombre de réutilisation de l’histoire du comte Dracula. Synopsis : En 1838, le clerc de notaire Hulter est envoyé en Transylvanie chez le comte Orlock, le vampire Nosferatu. Celui-ci sème la terreur et la peste dans un village voisin, avant de tenter de séduire Ellen, la fiancée de son invité. Mais la lumière de l'aube lui sera fatale.

 

 

Dracula de Francis Ford Coppola de 1992. Ce film s’inspire de l'œuvre de Bram Stoker. L’histoire se déroule en Transylvanie en 1462. Viad Drakul laisse la belle Elisabeta pour aller guerroyer contre l'envahisseur turc. Revenu victorieux du combat, il découvre le corps inanimé de sa femme, qui s'est suicidée à la fausse nouvelle de sa mort. Eperdu de douleur, il abjure sa foi et en appelle aux puissances du sang pour retrouver sa bien-aimée.

 

 

 

 

  • Monstres / Créatures :

Existant depuis le début des années 1910, avec les premières versions de Frankenstein en et de King Kong en 1933 [image et lien catalogue], les films de monstres sont le genre de films d’horreur le plus classique. C’est aussi le plus diversifié et le plus répandu.

 

 

Il y a évidemment Les dents de la mer de 1975 réalisé par Steven Spielberg. Ce film est adapté du roman à succès de Peter Benchley publié en 1974. Il raconte l'histoire d'un grand requin blanc mangeur d'hommes attaquant les baigneurs dans une station balnéaire de la côte est des États-Unis, incitant alors le chef de la police locale Martin Brody à le chasser avec l'aide d'un biologiste marin et d'un chasseur de requins professionnel.

 

 

Et les incontournables Gremlins et Gremlins 2 : nouvelle génération de 1984 et 1990 de Joe Dante. Il met en scène les Gremlins, des petites créatures malfaisantes qui ravagent la ville fictive de Kingston Falls. Rand Peltzer offre à son fils Billy un étrange animal : un mogwai. Son ancien propriétaire l'a bien mis en garde: il ne faut pas l'exposer à la lumière, lui éviter tout contact avec l'eau, et surtout, surtout ne jamais le nourrir après minuit. Tout tourne au désastre lorsque la petite bête se reproduit.

 

 

 

 

  • Horreur psychologique et thriller :

Ce sous-genre se concentre sur les états mentaux, émotionnels et psychologiques afin d'effrayer et de déranger son public. Il est souvent lié au thriller psychologique et utilise fréquemment des éléments mystérieux ainsi que des personnages à l'état psychologique instable ou perturbé pour appuyer le suspense et le drame. Cela créé alors une atmosphère déplaisante, troublante ou inquiétante.

 

 

Il y a le film Seven de David Fincher réalisé en 1995. Le film raconte l'histoire de l’inspecteur David Mills (Brad Pitt), un détective qui s'associe à son collègue proche de la retraite William Somerset (Morgan Freeman) pour traquer un tueur en série qui utilise les sept péchés capitaux comme motif de ses meurtres.

 

 

 

 

 On peut parler des films de Jordan Peele qui s’inscrivent parfaitement dans ce sous-genre des films d’horreur. Il a réalisé le film Get Out en 2017 ou encore Us en 2019.

 

Le film Get out traite du racisme. Le film parle d’un jeune photographe noir qui partage depuis cinq mois sa vie avec une femme blanche, Rose Armitage. Chris accepte de passer un week-end chez les parents de Rose, qui ignorent complètement qu'il est une personne de couleur noire. Alors qu'il est inquiet des réactions que sa couleur de peau pourrait susciter, il est accueilli très chaleureusement par Dean et Missy Armitage. L'ambiance dans la grande propriété recèle cependant une atmosphère étrange, qui ne va pas en s'arrangeant lorsque les parents de Rose organisent une grande réception avec tous leurs proches.

 

 

Dans Us, Gabe et Adelaide Wilson se rendent avec leurs deux enfants dans leur maison de vacances pour passer du temps avec leurs amis, les Tyler. Mais leur séjour tranquille devient cauchemardesque quand ils sont terrorisés par une bande d'inconnus qui ne sont autres que leurs doubles.

 

 

 

Sur la Médiathèque Numérique (accessible aux abonnés des médiathèques 'M ), vous avez une liste d'une centaine de films d’horreur.

 

Vous pourrez par exemple voir le film Grave de Julia Ducournau. Il parle d’une adolescente de 16 ans surdouée qui est sur le point d’intégrer l’école vétérinaire où sa sœur aînée est également élève. Mais, à peine installés, le bizutage commence pour les premières années. On force Justine à manger de la viande crue et les conséquences ne se font pas attendre. Justine va alors découvrir sa vraie nature.

 

 

Vous pouvez également découvrir le film Relic de Natalie Erika James réalisé en 2020. L’histoire est la suivante : Kay s'inquiète de ne plus avoir de nouvelles d'Edna, sa mère, depuis plusieurs semaines. Avec sa fille Sam, elle se rend chez elle, dans une maison isolée, et constate qu'elle a disparue. Elle la recherche activement et par miracle, Edna réapparaît dans la cuisine de la maison. Cependant, très vite, les trois femmes sont la cible de phénomènes étranges.

 

 

 

Pour finir voici une sélection de nos dernières acquisitions de films d’horreur :

Nous avons détecté une activité suspecte. Veuillez cliquer ici pour poursuivre.

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir